fbpx

Bien voir est fondamental pour bien vieillir : pensez à vos proches !

Table des matières

Parmi les cinq sens, la vue est essentielle à une bonne qualité de vie et à une bonne autonomie. Elle est d’ailleurs citée comme l’un des 5 signes “avant-chuteur” par le Ministère des Solidarités et de la Santé.1

Garantir à tous une bonne santé visuelle est donc un enjeu très important, surtout dans un contexte où la population vieillit. 2

Une bonne vue, c’est permettre aux seniors de rester chez eux le plus longtemps possible

En plus de réduire les chutes lors des déplacements ou des montées et descentes d’escaliers, une personne qui voit bien sera plus autonome dans ses tâches quotidiennes : pour manger, faire sa toilette… Les risques d’accidents domestiques sont également réduits. La vue est donc une condition sine qua none pour qu’une personne âgée puisse rester vivre chez elle le plus longtemps possible. 
Pourtant, aujourd’hui, 40 % des plus de 78 ans ne portent pas de lunettes adaptées à leur vue. 3 Pire, 50 % des personnes examinées sur leurs lieux de vie ont une correction qui n’est pas adaptée à leur défaut visuel. 4

Ajoutons également que les seniors sont les plus exposés à certains troubles de la vision ou pathologies oculaires. La cataracte, le glaucome ou la DMLA peuvent survenir avec l’âge. 

Le recours aux soins optiques est donc une priorité pour ces seniors. Il est important de savoir identifier les signes d’une vue défaillante chez cette population. 

Quels sont les signes d’un problème de vue ?

Afin de s’assurer que les personnes âgées conservent leur autonomie, il est important de surveiller qu’ils voient bien. Nous avons donc identifié 7 signes d’alertes à surveiller de près, car ils peuvent témoigner d’un problème de vue : 

  1. La personne arrête subitement de lire, d’écrire ou de regarder la télévision alors que ces activités l’occupaient jusque-là. C’est peut-être un signe que sa vue ne lui permet plus de le faire. Elle peut également continuer à lire et à regarder la télévision, mais avec plus de difficultés : en se mettant plus près par exemple. Tout changement de routine et de comportement est donc à surveiller. 
  2. La personne devient maladroite lors de gestes du quotidien qu’elle n’avait auparavant aucun mal à réaliser (se raser, se coiffer, saisir un objet, se servir un verre d’eau, manger, …). 
  3. Elle mange difficilement ou se salit. Lorsqu’on voit mal, il peut être fastidieux de couper son steak, de viser son assiette ou sa bouche avec la fourchette, etc… Cela peut créer de la frustration. Les repas seront rapidement assimilés à un “moment compliqué” et la personne pourra s’arrêter de s’alimenter, ou le faire à contrecœur. 
  4. Elle se déplace difficilement, en cherchant davantage ses appuis. Comme nous l’avons vu plus tôt, une mauvaise vue induit une perte d’équilibre et des risques de chute. 
  5. Les personnes qui voient mal, qui ne reconnaissent plus leurs proches (ou les confondent)  ont tendance à s’isoler socialement. Quelqu’un d’ordinaire tactile peutégalement arrêter, ou ne plus vous regarder dans les yeux, car sa vue n’est plus assez claire pour situer le corps ou vos yeux dans l’espace.
  6. Porter ses lunettes au bout du nez, ou trop près des cils, est peut-être un signe que celles-ci ne sont plus adaptées 
  7. La photosensibilité (sensibilité à la lumière) peut être un symptôme d’une vue défaillante. Elle peut être provoquée par plusieurs causes, de la plus bénigne (conjonctivite) à la plus sérieuse (glaucome). 
En savoir plus :  Les meilleures activités physiques pour seniors

Si vous constatez la présence d’un ou plusieurs de ces signaux d’alerte chez l’un de vos proches, c’est peut-être qu’il ou elle a besoin de nouvelles lunettes. Rapprochez-vous d’un opticien afin de lui permettre de retrouver une meilleure vue. (+ peut être parler du médecin opthalmologiste ?)

Que faire si quelqu’un ne peut pas (ou plus) se déplacer chez l’opticien ?

Se rendre chez un opticien peut être compliqué pour certaines personnes. Parce qu’elles ne sont pas véhiculées, qu’elles habitent loin d’un opticien (près de 20 millions de Français métropolitains habitent à plus de 30 minutes d’un magasin d’optique 5)ou bien parce qu’elles n’ont plus la mobilité requise pour se déplacer toutes seules. Organiser un tel déplacement peut être fastidieux. Cela va demander à un proche de prendre du temps pour venir chercher la personne, l’emmener chez l’opticien, puis la raccompagner ensuite chez elle. Parfois, il va falloir faire appel à un taxi ou à un VSL (Véhicules Sanitaires Légers), ce qui entraîne un surcoût financier et logistique. 

Une solution existe : celle de faire appel à un opticien à domicile. Ce dernier se déplacera sur le lieu de vie de la personne concernée avec tout le matériel nécessaire pour réaliser un bilan de la vue, évaluer les besoins du patient et lui conseiller le meilleur équipement optique possible (lunettes, basse vision). Dans son coffre de voiture, l’Opticien Mobile transporte toujours avec lui une panoplie de montures pour tous les goûts (+ de 120 modèles), ainsi que des appareils de mesure. 

Intéressés ? Prenez rendez-vous dès maintenant avec l’opticien à domicile le plus proche, pour vous ou pour un proche. Nos opticiens de proximité se déplacent sur tous les lieux de vie : domicile, maisons de retraite, EHPAD, résidences seniors, foyers d’accueil… 

1 Plan anti-chute du ministère des Solidarités et de la Santé, Février 2022.
2 D’ici à 2030, les 60 ans et plus devraient représenter 20 millions de personnes en France – contre 15 millions à l’heure actuelle.
3 Étude de l’Inserm, de l’Université de Bordeaux et de la Sorbonne, 2018
4 Toujours d’après l’étude de 2018 de l’Inserm, de l’Université de Bordeaux et de la Sorbonne
5 Calculé en novembre 2022, d’après la répartition géographique des Français par rapport aux adresses des magasins d’optique.

Je suis Manon BOZEC,  commerciale chez MyJugaad. 👋

Je vous présente nos services d’accompagnements pour vos résidents.

Directement par téléphone au
07 80 90 52 52