Dépendance : comment financer et organiser son déménagement

Dépendance : comment financer et organiser son déménagement

La dépendance, un risque assurable ?

En France, l’allongement de l’espérance de vie entraîne une augmentation du nombre de personnes en situation de dépendance.

Photo de Laure fondatrice de Solid'R et My jugaad

By Prosdocimo Laure

Le gouvernement annonce, d’ailleurs, qu’en 2050, il pourrait y avoir environ  2,2 millions de personnes dépendantes, contre 1,3 million en 2017. Malheureusement, cette perte d’autonomie nécessite très souvent un accompagnement quotidien ou en tout cas régulier. Et cela peut impliquer un déménagement. 

Cependant, un déménagement peut vite être très onéreux. Mais saviez-vous qu’il est possible de bénéficier de différentes aides financières en cas de perte d’autonomie ? Des aides qui peuvent venir financer ce déménagement.

Quelles sont les aides financières possibles en cas de dépendance ?

Comme dit précédemment, il existe différentes aides pour les personnes en situation de perte d’autonomie. Nous allons vous en présenter trois : l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) et les aides au logement (APL ou ALS) proposées par l’Etat et le soutien d’une assurance dépendance.

L’APA et son fonctionnement

L’aide personnalisée d’autonomie est accessible à toute personne en situation de dépendance sous certaines conditions : 

  • Être âgé(e) d’au moins 60 ans,
  • Être en situation de dépendance nécessitant obligatoirement un accompagnement.

La nécessité d’une aide extérieure sera établie par un médecin ou tout autre professionnel de santé. Il utilisera une grille, comme la grille AGGIR, de manière à évaluer la capacité à du demander de l’APA à réaliser certaines tâches essentielles à la vie de tous les jours : 

  • Communiquer de manière verbale ou non, 
  • Se repérer dans l’espace et le temps, 
  • Faire sa toilette,
  • Se nourrir, 
  • Etc.

« Le prix de ce contrat d’assurance va dépendre du montant des rentes souhaité, mais aussi de l’âge du souscripteur. Ainsi, pour un même capital, une souscription à 50 ans reviendra en moyenne à 30 € par mois et à 100 € à 75 ans.  »

En fonction de l’évaluation, les personnes seront classées en 6 niveaux qui représenteront les différents niveaux de perte d’autonomie. C’est grâce à ces niveaux qu’il sera possible de bénéficier ou non de l’APA.. En effet, seuls les 4 premiers niveaux (ceux qui nécessitent le plus un accompagnement extérieur) sont éligibles à cette aide. 

En savoir plus sur la grille AGGIR :

Les aides au logement

Dans le cas où une personne en perte d’autonomie déménage dans un établissement spécialisé (Ehpad…) ou si elle loue un logement, elle peut bénéficier d’aides au logement versées par le gouvernement. Il s’agit des APL ou des ALS. 

Il faut cependant savoir que ces aides ne peuvent être versées qu’en fonction de certaines conditions dont les ressources de demandeur.

L’assurance dépendance

L’assurance dépendance est un contrat de prévoyance que l’on peut souscrire pour anticiper une perte d’autonomie. Pour cela, il suffit de cotiser régulièrement (mensuellement ou annuellement en général) afin d’être assuré de percevoir une rente mensuelle une fois la situation de dépendance déclarée.  

Cet apport financier peut servir à diverses choses comme un déménagement, l’aménagement de son domicile, l’embauche d’une aide à domicile… Et il peut s’accompagner par d’autres services et prestations comme : 

  • Un accompagnement de l’aidant dans le cas où il s’agit d’un proche,
  • La livraison des repas,
  • La garde des animaux de compagnie,
  • Etc.

Le prix de ce contrat d’assurance va dépendre du montant des rentes souhaité, mais aussi de l’âge du souscripteur. Ainsi, pour un même capital, une souscription à 50 ans reviendra en moyenne à 30 € par mois et à 100 € à 75 ans. 

En savoir plus sur l’assurance dépendance

Comment organiser son déménagement en cas de situation de dépendance ?

Parce qu’un déménagement coûte cher, et que son organisation peut être chronophage et compliquée, que l’on soit en situation de dépendance ou non, il est important de connaître toutes les aides et tous les soutiens dont on peut bénéficier.

Par exemple, il est bon de savoir que les aides de l’Etat mentionnées ci-dessus peuvent servir à financer en partie votre déménagement si besoin, et même à venir compléter les loyers des établissements spécialisés.

De la même façon, les rentes perçues grâce à une assurance dépendance peuvent être utilisées à votre guise. Comme dit précédemment, vous pouvez vous en servir pour réaménager votre domicile si vous souhaitez y rester, mais aussi pour organiser votre déménagement jusqu’à un Ehpad ou chez un proche.

D’ailleurs, la plateforeme vous accompagne dans votre changement de domicile. My Jugaad, par exemple, vous propose ce service. Et en plus de cela, l’entreprise est en train de développer sa propre solution alliant l’assurance dépendance et l’accompagnement d’un déménagement afin de vous simplifier la tâche le plus possible.


Inscription


Facebook-f


Twitter


Linkedin-in


Instagram

C’est décidé, je fais le tri dans la maison avec My Jugaad

C’est décidé, je fais le tri dans la maison avec My Jugaad

Xavier vous apporte son expertise pour vous aider à faire le tri avant votre déménagement

Préparer son déménagement, c’est aussi l’occasion de faire le tri! Vêtements, livres, effets personnels ou encore souvenirs de vacances s’entassent pendant plusieurs mois voire plusieurs années et encombrent notre intérieur.

photo du fondateur de Solid'R et My Jugaad

By Xavier

Le tri est une étape importante dans un déménagement : il permet de se séparer de ce que l’on utilise plus. C’est aussi l’occasion d’un nouveau départ, pour faire place nette dans son nouveau logement et pouvoir l’aménager comme bon nous semble sans se soucier de ranger tous les objets dont on ne se sert plus.

Une aide à la fois physique, psychologique et émotionnelle

Notre accompagnement pour vous aider à faire le tri avant votre déménagement passera donc à la fois par une aide physique, émotionnelle et psychologique pour déménager vos objets de votre lieu actuel vers votre futur domicile, mais aussi par un accompagnement pour déterminer avec vous les biens à conserver ou à donner. 

Nous vous fournirons également le matériel nécessaire pour mener à bien cette opération (sacs poubelle, poubelles, etc).

Quels objets donner, recycler ou jeter ?

Véritable soutien dans votre projet de déménagement, votre accompagnateur vous aidera à passer cette étape qui peut être longue et désagréable pour certaines personnes.

Nous vous donnerons les clés pour bien trier chaque objet par catégorie, ainsi que des astuces pour les recycler, les donner ou le cas échéant les jeter.

« L’impact d’un déménagement est encore plus aigu pour une personne âgée qui doit aller s’installer en résidence ou en maison de retraite. »

Première étape : trier les objets par catégorie !

Lorsque nous faisons le tri avant notre déménagement, nous avons souvent le réflexe de trier nos objets par pièces. My Jugaad préconise plutôt un tri par catégories d’objets, afin de faire le tri plus facilement dans les objets en double par exemple. 

Comment faire le tri dans mes vêtements avant le déménagement ?

Les vêtements représentent très souvent un large volume lorsque l’on déménage ! Pour bien les trier, rassemblez-les dans une pièce dédiée puis classez-les par catégories (hauts, bas, chaussures…).

Séparez-vous de ceux que vous n’avez pas utilisés depuis au moins un an. Oubliez également les vêtements qui ne vous vont plus ou que vous pensez utiliser pour rester à la maison : 9 fois sur dix ils ne seront jamais portés ! 

Le cas des meubles

Lorsque l’on change de logement, il est parfois compliqué de pouvoir garder ses meubles selon la disposition des pièces. Dans le cas d’une location meublée, les meubles sont déjà présents et il faut donc se séparer de certains qu’on aurait bien aimé conserver ! 

Pour vous aider à faire le tri dans vos meubles, votre accompagnateur vous aidera à choisir selon le plan à l’échelle de votre futur logement.

Pour vous repérer plus facilement dans les meubles à conserver, vous pouvez utiliser des gommettes de couleurs afin d’identifier les meubles et objets (tableaux, lampes, chaises, etc.) 

Les objets divers et les livres

Trier ses objets divers et ses livres est sans doute la chose la plus difficile lorsque l’on décide de faire le tri avant le déménagement!

Pour vous faciliter la tâche, My Jugaad vous conseille de commencer par trier les objets les plus faciles avant de terminer par les plus difficiles (objets de famille, souvenirs personnels, etc).

Ainsi, la prise de décision sera moins difficile. 

Que faire de mes documents administratifs ?

Les documents administratifs sont généralement à conserver pendant plusieurs années selon le type de document dont il s’agit. 

Conservez les originaux en format papier, car les photocopies n’ont pas la même valeur. 

Vous souhaitez bénéficier d’un accompagnement pour vous aider à faire le tri dans vos objets personnels avant votre déménagement ? 


Demandez dès maintenant votre accompagnement !


Facebook-f


Twitter


Linkedin-in


Instagram

Dépendance : comment financer et organiser son déménagement

Les 17 habitudes qui aident les seniors à bien vieillir

Les 17 habitudes qui aident les seniors à bien vieillir

Bien vieillir, c’est se donner la possibilité de rester maître de sa vie. C’est pouvoir choisir l’endroit où l’on a envie d’habiter. C’est disposer de tout le nécessaire pour ne pas devenir dépendant d’autrui. C’est rester libre.

Photo de Laure fondatrice de Solid'R et My jugaad

By Prosdocimo Laure

Pour bien vieillir, il est nécessaire d’adopter des routines, des règles de vie. Il ne s’agit pas de grosses contraintes mais seulement d’habitudes à prendre. 

Nous voulons vous aider en partageant 17 habitudes qui aident les seniors à bien vieillir. A découvrir, aimer, partager et commenter sans modération ! 

Bien vieillir grâce à un environnement adapté

1 – Adapter son domicile à ses besoins et fragilités : Adaptez votre domicile à votre rythme de vie, vos besoins et vos fragilités. Comme il est difficile d’identifier soi-même les limites de son environnement, le recours à l’oeil avisé d’un professionnel extérieur peut être utile. 

Ce professionnel, c’est l’ergothérapeute. Les services d’un ergothérapeute s’adressent à toute personne qui rencontre des difficultés pour réaliser les actes de la vie courante. L’ergothérapeute peut effectuer un diagnostic de votre logement, du bâtiment et de l’accessibilité. Cette prestation coûte en moyenne 150 à 200 euros. Elle peut être financée par certaines mutuelles et caisses de retraite. Pour trouver un ergothérapeute, vous pouvez consulter l’annuaire de l’association nationale des ergothérapeutes (https://anfe.fr/l-ergotherapie/trouver-un-ergotherapeute). 

2 – Rester autonome grâce à un moyen de transport adapté : En prenant de l’âge, nous avons tendance à restreindre le périmètre de nos déplacements quotidiens. Nous avons cependant toujours besoin de faire des déplacements. Il convient donc de choisir un moyen de transport qui soit adapté à vos besoins et à vos fragilités. Le vélo à assistance électrique est un bon compromis entre un véhicule à moteur et une bicyclette traditionnelle. Equipé d’un petit moteur électrique qui accentue le pédalage, le vélo à assistance électrique permet de moins se fatiguer, notamment en côte. C’est en outre un moyen de transport plus ludique et moins polluant qu’un véhicule à essence. Les vélos à assistance électriques peuvent être financés en partie par des aides publiques (https://www.aide-sociale.fr/subvention-velo-electrique/)

3 – Disposer d’un bon accès aux soins de santé : un bon accès aux soins est indispensable pour être bien accompagné en cas de problème. Pour repérer les médecins généralistes et spécialistes autour de chez vous, nous vous recommandons l’utilisation de la Alan Map 

(https://sweet-home.info/marches-silver-economie/medico-social/avec-alan-map-trouver-un-docteur-devient-simple-comme-bonjour/). 

C’est une carte dynamique qui vous indique tous les professionnels de santé, leur prix, leurs disponibilités et le montant de votre reste à charge. 

Bien vieillir grâce à une vie active et stimulante

« Pour bien vieillir, il est nécessaire d’adopter des routines, des règles de vie. Il ne s’agit pas de grosses contraintes mais seulement d’habitudes à prendre. »

10 – Avoir une bonne hygiène bucco-dentaire : Pour être en bonne santé, ayez de bonnes dents. Avoir de bonnes dents contribue au goût, à l’odorat, à l’alimentation mais aussi à l’estime de soi et à l’image que l’on renvoie. C’est pourquoi il est indispensable de consulter régulièrement un dentiste, bien se brosser les dents et entretenir son appareil dentaire. D’où l’importance du conseil n°3 !

11 – Porter des lunettes adaptées à sa vue : Avec l’âge, la vue baisse. C’est inévitable. La cornée reçoit moins bien la lumière, le cristallin se durcit, il devient difficile de lire sans lunettes. Avoir des lunettes adaptées à sa vue est indispensable pour rester autonome. C’est aussi un bon moyen pour éviter de faire des chutes, chez soi comme à l’extérieur. 

12 – Porter des chaussures confortables et bien stables : De même que les lunettes, avoir des chaussures stables, confortables et adaptées vous évitera bien des soucis. Compagnes de vos marches quotidiennes (voir conseil n°4), les chaussures sont tout aussi indispensables pour être à l’aise et en bonne santé. D’une part parce que le pied accueille les terminaisons nerveuses de notre organisme, mais aussi parce que la bonne chaussure contribue à la bonne posture. 

Bien vieillir grâce à une vie sociale riche et épanouissante

13 – Multiplier les occasions de dialoguer avec d’autres personnes : la vie sociale est indispensable pour être heureux. Les contacts en face-à-face libèrent une cascade de neurotransmetteurs et, comme un vaccin, ils vous protègent maintenant et à l’avenir. Echanger un regard, une poignée de mains, un salut libère de l’ocytocine qui augmente votre niveau de confiance et diminue votre niveau de cortisol. Cela fait diminuer votre stress. Et de la dopamine est générée, ce qui éradique la douleur.  

15 – Faire du bénévolat : l’engagement dans des activités bénévoles, au service de la communauté et des autres est un bon moyen de rencontrer d’autres personnes, être actif et utile. Outre le monde associatif, vous pouvez vous engager dans la vie politique locale. Aujourd’hui en France, 43% des maires sont des retraités, pourquoi pas vous ! 

16 – Arrondir les fins de mois avec une activité rémunérée : Vous avez une retraite mais elle n’est pas très élevée ? Vous avez une compétence que vous aimeriez employer pour gagner un peu d’argent ? La législation française autorise le cumul emploi-retraite sous certaines conditions. Des organismes comme Les Talents d’Alphonse ou Mamie Foodie  peuvent vous offrir un revenu complémentaire pour mettre un peu de beurre dans les épinards. Cette activité professionnelle pour retraités peut également vous permettre d’obtenir les trimestres qu’il vous manque pour une retraite à taux plein.  

17 – Faites-vous plaisir : Vous avez du temps, vous avez la santé, vous avez de l’énergie. Profitez. Soyez heureux et épanoui. Recherchez les plaisirs. Entretenez votre santé pour rester autonome et vivant. Le secret pour bien vieillir c’est surtout d’en avoir envie ! 

Dépendance : comment financer et organiser son déménagement

Comment encourager les personnes âgées à boire

Comment encourager les personnes âgées à boire

Faites boire la personne âgée. Pour une bonne hydratation, il est recommandé de boire 1,5 litre de liquides par jour.

Photo de Laure fondatrice de Solid'R et My jugaad

By Prosdocimo Laure

“Mon conjoint atteint d’Alzheimer refuse de boire de l’eau, y a-t-il des astuces ?”

“Je n’arrive pas à boire régulièrement mes deux litres d’eau par jour, comment faire pour être sûr que je suis bien hydraté ?”

“Comment savoir si ma grand-mère est déshydratée ?”

Avec l’arrivée de l’été et les fortes chaleurs, la question de la déshydratation revient en force dans l’actualité.

Chez My Jugaad, nous vous aidons à déménager mais nous voulons aussi vous aider à bien vieillir. C’est pourquoi nous vous proposons dans ce dossier des idées pour bien vous hydrater tous les jours et éviter les problèmes que provoque une déshydratation.

Avant d’aborder les solutions, laissez-nous vous expliquer les enjeux d’une bonne hydratation.

Pourquoi une bonne hydratation est indispensable

Notre corps est composé d’eau à plus de 80 %.

L’eau est une ressource naturelle indispensable au bon fonctionnement de notre organisme. Omniprésente dans notre corps, l’eau contribue à la concentration, au sommeil ou à la guérison. Elle est vitale pour notre survie.

Chaque jour, nous perdons une partie de cette eau :

  • Excrétion : Nous perdons entre un demi-litre et plusieurs litres d’eau par jour par l’urine.
  • Respiration : Quand nous inspirons, l’air s’humidifie quand il passe par nos poumons. En expirant, cet air est rejeté ainsi que l’eau qu’il contient. La quantité d’eau perdue dépend du niveau d’humidité de l’air.
  • Transpiration : Nous perdons près d’un litre d’eau chaque jour, évacué par notre peau. La quantité varie énormément en fonction du niveau d’exercice physique ou de la température du corps.
  • Digestion : en général, le corps perd assez peu au travers de notre système digestif, sauf en cas de diarrhée sévère ou de vomissements. On peut alors perdre plusieurs litres très rapidement.

L’équilibre en eau est indispensable au bon fonctionnement de notre métabolisme. Nous devons donc remplacer l’eau perdue par des prises hydriques régulières. C’est la condition indispensable pour que notre organisme fonctionne correctement.

« Bien s’hydrater, ce n’est pas seulement étancher sa soif. »

Bien s’hydrater, ce n’est pas seulement étancher sa soif.

C’est aussi contribuer à une bonne santé générale. L’eau régule la température interne de notre corps, elle lubrifie les articulations et protège les organes vitaux.

La consommation d’eau recommandée évolue en fonction du métabolisme de l’individu. Elle se situe en moyenne à 2,7 litres d’eau par jour pour un adulte.

Certaines conditions particulières justifient des prises plus importantes. Les fortes chaleur, l’activité physique ou la maladie.

Comment réagit notre corps s’il est déshydraté ?

Si nous ne lui donnons pas assez d’eau pour fonctionner, notre corps va ralentir l’activité des organes non vitaux pour hydrater prioritairement, les organes vitaux.

Cette optimisation entraîne des effets de bord :

  • Maux de tête,
  • Courbatures et douleurs articulaires,
  • Fatigue,
  • Difficultés à se concentrer.

Cet état dégradé, désagréable pour l’adulte peut entraîner des conséquences graves chez la personne âgée.

Les dangers de la déshydratation chez la personne âgée

La personne âgée déshydratée risque de subir des effets secondaires durables et graves. Par exemple, la perte de concentration liée à la déshydratation accroît le risque de chute.

La personne âgée est également plus susceptible de ne pas assez s’hydrater dans les situations suivantes :

  • Si elle souffre d’incontinence, elle restreint ses prises hydriques pensant éviter les accidents urinaires,
  • Si son médecin lui a prescrit des diurétiques,
  • Si elle est dans un état fébrile, qu’elle souffre d’une infection ou de troubles digestifs,
  • Si elle prend des psychotropes, neuroleptiques, antidépresseurs ou anxiolytiques : ces médicaments provoquent une sensation de bouche sèche, similaire à la sensation de soif. Une personne âgée peut donc vite perdre ses repères et ne pas avoir conscience qu’elle a besoin de boire de l’eau.
  • Si elle souffre de troubles cognitifs.
IMG_20200125_0958181
IMG_20200125_0959191

Comment reconnaître la déshydratation chez un senior ?

Les signes cliniques de la déshydratation sont :

  • la sensation de bouche sèche et de soif de la personne,
  • Un état confusionnel (le cerveau étant constitué d’eau à plus de 90%),
  • Le pli cutané : Pincer un morceau de peau (sur le dos de la main ou sur le bras par exemple) permet de faire un diagnostic rapide du niveau d’hydratation de la personne testée. La persistance d’un pli au niveau de la peau après l’avoir pincée entre deux doigts traduit le manque d’élasticité de la peau dû au manque d’eau.
  • Enfin, une pesée de la personne peut aussi indiquer une déshydratation. Compte tenu de la teneur en eau dans le corps, tout amaigrissement rapide est lié à une perte d’eau.

Que faire en cas de déshydratation ?

Vous devez appeler votre médecin traitant en cas d’apparition d’un ou plusieurs signes cliniques spécifiques. Vous devez faire de même en cas de doute. Votre médecin peut réaliser une réhydratation par perfusion au domicile si le problèmes est détecté suffisamment tôt.

Si des signes de gravité sont détectés, une hospitalisation d’urgence est indispensable avec mise sous surveillance de la personne âgée.

Pour éviter d’en arriver à ces extrémités, l’idéal serait bien sûr que chacun d’entre nous prenne l’habitude de boire de l’eau à intervalles réguliers.

Nous vous livrons trois conseils pour mieux gérer votre hydratation

Comment encourager votre proche à bien s’hydrater tout au long de la journée ?

Nous avons créé pour vous cette infographie inédite et originale. Elle vous aidera à vous hydrater chaque jour. Vous pouvez l’imprimer, la coller sur la porte du frigo, la partager à vos parents et à vos amis.

Votre organisme d’adulte a besoin d’absorber 2,7 litres d’eau par jour pour rester à l’équilibre. Cela parait beaucoup mais nous atteignons facilement ce résultat à condition de boire régulièrement et de consommer des aliments riches en eau. 

Pendant les périodes de forte chaleur, s’astreindre à boire huit verres de 25 cl d’eau chaque jour est un bon moyen pour s’hydrater correctement. Voici trois conseils pour y arriver.

Instaurer une routine pour boire 8 verres par jour

Pour boire huit verres d’eau quotidiennement, vous pouvez définir à l’avance les moments récurrents auxquels vous boirez de l’eau. Nous vous proposons un planning quotidien sur notre infographie.

Utiliser un système pour prendre note des prises hydriques

Ce mémo vous permet de savoir si vous vous êtes bien hydraté. Pour une personne âgée suivie par plusieurs aidants, la prise de note aide aussi chaque intervenant à s’assurer que la personne âgée s’hydrate bien.

Vous pouvez opter pour un bloc notes, vous pouvez également imprimer notre infographie et cocher les prises sur les huit verres d’eau représentés sur notre illustration.

Vous pouvez également utiliser des applications gratuites pour smartphone et tablettes, comme Waterlogged ou Hydrocoach.

Agrémentez vos boissons et varier les goûts.

 

Donnez un peu de variété à vos prises hydrique en remplaçant certains verres d’eau par des boissons aromatisées faites maison : tisanes, thé glacé, fruits infusés ou smoothies.

En revanche, évitez le café qui est un puissant diurétique. Il vous fait perdre plus d’eau que vous n’en gagnez en le buvant.

Enfin, n’hésitez pas à consommer des aliments riches en eau.

Des fruits comme la carambole et le melon  (91 % d’eau), la fraise (90% d’eau) ou le pamplemousse (89 % d’eau). Des légumes comme le concombre (97% d’eau), le radis (95% d’eau) ou les champignons de Paris (93,9% d’eau).

Et vous, avez-vous trouvé des idées originales pour bien vous hydrater ?

Une recette de tisane ou de fruits infusés particulièrement adaptée aux fortes chaleurs ?

Partagez-nous vos recettes en commentaire de cet article.  


Inscription


Facebook-f


Twitter


Linkedin-in


Instagram

C’est décidé, je fais le tri dans la maison avec My Jugaad

Comment se débarrasser des affaires qu’on n’emporte pas !

Comment se débarrasser des affaires qu’on n’emporte pas !

Vous cherchez à vous débarrasser de tout ce dont vous n’avez plus besoin. Le « Ca peut toujours servir » un grand classique !

photo du fondateur de Solid'R et My Jugaad

By Xavier

Idée n°1 : Donner ses affaires à un proche

Cette première solution est la plus simple. C’est également celle à laquelle la plupart des personnes vont penser. Certaines de vos affaires, dont vous voulez vous débarrasser mais qui sont importantes pour vous pourraient faire le bonheur de vos amis ou de votre famille et ainsi vous pourrez garder un oeil dessus.

Idée n°2 : Donner ses affaires à des associations

En donnant vos affaires dont vous n’avez plus l’utilité à des associations, vous aurez la satisfaction d’avoir fait un bon geste puisque c’est grâce aux dons que ces organismes peuvent aider leurs bénéficiaires.

Il existe de nombreuses associations qui seront ravies de récupérer tout ou partie de vos biens. Certaines sont nationales et ont des antennes locales, d’autres sont spécifiques à votre territoire. Voici la liste non exhaustive des principales associations nationales et les biens qui les intéressent en priorité :

  • Emmaüs : Meubles utilitaire ou décoratif, vêtements, linge de maison, chaussures, électroménager (même en panne), livres, vélos, jouets, matériel informatique, etc…
  • Secours Populaire : Meubles, vêtements en bon état, électroménager, jouets, linge de maison, etc…
  • Croix Rouge Française et fondation Abbé Pierre : Vêtements, linge de maison, chaussures à déposer en main propre ou dans les bennes de collecte.
  • Société Protectrice des Animaux : Nourriture pour animaux, jouets et matériel pour animaux.

La liste n’est pas exhaustive et il existe sûrement des organismes locaux qui seront ravis de récupérer vos biens. Vous pouvez vous renseigner auprès de votre mairie pour connaitre les associations locales.

 » Emmaüs : Meubles utilitaire ou décoratif, vêtements, linge de maison, chaussures, électroménager (même en panne), livres, vélos, jouets, matériel informatique, etc…  »

Idée n°3 : Vendre ses affaires sur internet

Lorsque vos affaires sont en bon état, vous pouvez espérer en tirer avantage. Sur internet, il est très simple de vendre ses biens en quelques clics à des particuliers en quête de bonnes affaires. Pour vous débarrasser de vos biens au plus vite, veillez à prendre plusieurs photographies, soignez les descriptions et fixez des prix raisonnables. Les sites les plus fréquentés sont Le Bon Coin et Ebay mais il en existe des dizaines d’autres.

Idée n°4 : Participer à une brocante

Il y a sûrement une brocante ou un vide grenier organisé sur votre territoire où vous pourrez vous débarrasser des affaires que vous n’emportez pas et gagner quelques euros au passage. En outre, l’ambiance de ces événements est généralement détendue, rien de mieux pour s’aérer et faire de belles rencontres !

Idée n°5 : Faites appel à un professionnel

Si vous n’avez pas de temps ou que les affaires que vous laissez sur place sont très encombrantes, vous pouvez solliciter un professionnel qui vous débarrassera, moyennant finance. Le professionnel se rend à votre domicile et évalue la valeur de vos biens qu’il déduira du prix demandé pour vous en débarrasser.

Comment faisons-nous Chez Solid’R ?

Chez Solid’R, nous sommes des promoteurs du déménagement « zéro déchet ». Nous sommes convaincus qu’on peut donner une seconde vie à toutes les affaires que vous n’emportez pas avec vous. Pour y parvenir, nous travaillons avec des acteurs locaux de l’économie circulaire.

Ces partenaires récupèrent les affaires que vous n’emportez pas avec vous. Ils leur donnent une seconde vie, via des ressourceries ou des systèmes de valorisation des déchets.

Cette action est prévue dans tous nos accompagnements. Vous n’avez pas à vous préoccuper des affaires que vous laissez derrière vous, nous prenons le sujet en charge.

Découvrez tous nos accompagnements ici : 

IMG_20200125_0958181
IMG_20200125_0959191


Inscription


Facebook-f


Twitter


Linkedin-in


Instagram