fbpx

Comment calculer le montant imposable de sa retraite ?

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
couple retraité calculant ses impôts
Table des matières

Le montant de retraite est un revenu imposable et soumis à l’impôt. Cependant, il y a une différence entre les pensions de retraite et l’imposition des revenus professionnels. Le calcul du prélèvement à la source de la retraite pousse souvent à confusion pour la plupart, nous vous expliquons tout via cet article !

Comment calculer l’imposition de la pension de retraite ?

Il y a plein de calculs à faire autour de la retraire comme le calcul de l’âge de retraite ou bien le calcul de point de retraite. Pour calculer l’imposition de la pension de retraite, il faut savoir que le prélèvement à la source s’applique sur les revenus versés si vous êtes retraité du secteur privé. Il est parfois compliqué de comprendre le calcul de retraite de ce prélèvement, parce que si on divise le montant du prélèvement à la source par le montant de la pension nette avant impôt, on obtient un taux plus élevé que celui prévu par l’administration. Eh bien, il faut savoir que ce taux s’applique sur le net imposable ou le net fiscal et pas sur la pension nette qui est d’ailleurs un montant un peu plus élevé. De plus, il y a différentes contributions sociales qui sont intégrées au revenu imposable. Donc, ce montant est supérieur à la pension nette de 3,52 % pour le régime général et de 3,56 % pour la retraite supplémentaire.

On sait que la pension de retraite est le revenu versé aux personnes qui ont cotisé durant toute leur carrière professionnelle et cette pension est soumise à l’impôt sur le revenu, sachant que le taux appliqué au revenu professionnel et à la pension est le même. Par contre, le plafond d’abattement et le taux des prélèvements sociaux ne sont pas les mêmes. Donc, les pensions perçues du régime de base, supplémentaire et d’un régime spécial sont toutes soumises à l’impôt sur le revenu. Même les avantages accordés à certains pensionnés sont aussi imposables.

En savoir plus :  À qui profite la retraite complémentaire Ircantec ?

Les cas de retraites non soumises aux impôts !

Toutefois, il y a des pensions, des rentes et majorations ou allocations qui sont exonérées d’impôts, comme à titre d’exemple :

  • L’allocation supplémentaire d’invalidité ;
  • Les allocations du minimum vieillesse ;
  • La retraite du combattant ;
  • La majoration pour assistance d’une tierce personne ;
  • Les rentes pour maladie professionnelle.

Par ailleurs, l’administration fiscale applique un abattement de 10 % automatiquement sur les revenus imposables d’un contribuable. Et donc, un retraité va directement bénéficier de cette réduction forfaitaire. Par contre, les plafonds et les planchers de l’abattement sont différents pour la pension de retraite et le revenu professionnel. Mais il est à noter que si le montant du revenu imposable est le même que le montant de l’abattement, le contribuable n’a pas d’impôts à payer.