fbpx

Qu’est-ce qu’un cumul auto-entrepreneur et retraite anticipée ?

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
auto_entrepreneur_et_retraite_anticipée
Table des matières

Au moment de partir à la retraite, il est possible que le montant de votre pension soit insuffisant pour conserver votre mode de vie. Dans ce cas, un revenu généré par votre auto-entreprise peut servir à compléter votre pension de retraite.

Découvrez avec nous ce qu’est un cumul auto-entrepreneur et retraite anticipée, et comment est-ce possible ? Et quelles conditions à remplir pour être conforme à cette situation ?

Est-il possible de cumuler auto-entrepreneur et retraite anticipée ?

Avec le cumul emploi-retraite anticipée, les personnes en retraite ont la possibilité de travailler. Ils bénéficient pour cela d’un revenu complémentaire à leur allocation de retraite. Ce régime est conciliable notamment avec le mode de l’auto-entrepreneur. Également connu sous le nom de micro-entrepreneur, celui-ci vous autorise à occuper un métier d’artisan, un poste de commerçant ou une fonction libérale.

Il vous permet de comptabiliser vos charges sous forme d’honoraires, dont le montant cumulé représente votre chiffre d’affaires. Ainsi, il est possible de combiner ses revenus de retraite anticipée avec une activité non salariée.

Néanmoins, suivant votre position en tant que retraité, un tel cumul de revenus peut être intégral ou bien partiel.

Pour devenir auto-entrepreneur, les étapes sont les mêmes pour tout le monde, en activité ou à la retraite. Les procédures relatives à la création et à la gestion de son entreprise sont accessibles sur un même site.

Conditions pour être un auto-entrepreneur et retraité anticipé

Dans le cas général pour être chef d’entreprise en situation de retraite anticipée, on parle de cumul libre. Il faut remplir quelques critères pour en profiter :

  • Être parvenu à l’âge minimum légal de la retraite ;
  • Disposer de la totalité de votre carrière (la durée d’assurance exigée pour le taux complet) ou atteindre la limite d’âge du taux plein (indépendamment) de la période d’assurance et de la date de validation de la pension ;
  • Avoir bénéficié de toutes les pensions de base et supplémentaires versées par les systèmes de retraite légaux français et étrangers, de même que par les organismes internationaux.
En savoir plus :  Quels sont les taux de retenues sur la retraite complémentaire ?

Par exception, et depuis 2015, le fait de liquider la pension, ayant un âge initial plus élevé que l’âge minimum requis, n’est plus indispensable pour respecter la seconde condition. Si vous démarrez une nouvelle activité dans le cadre d’un dispositif autre que celui payant la pension de retraite, il vous est loisible de cumuler les revenus de cette nouvelle activité avec votre pension sans aucune restriction.