fbpx

Est-ce que le chômage peut être compté dans une retraite complémentaire ?

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
chômeurs regardant retraite complémentaire
Table des matières

Vu l’importance d’une retraite dans la vie d’un individu, tout le monde se pose beaucoup de questions à ce sujet pour pouvoir bien comprendre les démarches et les astuces mais aussi pour bien préparer la vie après la retraite. Pour ce faire, cet article sera consacré à la retraite complémentaire et particulièrement à propos des périodes de chômage. Si ça vous intéresse d’avoir plus d’informations à ce sujet, cet article est certainement ce qu’il vous faut.

Présentation de la retraite complémentaire

Une retraite complémentaire est une retraite à laquelle chaque fonctionnaire français du domaine privé a droit à l’âge de la retraite, si celui-ci a correctement payé ses cotisations. Mais vous devez savoir qu’il ne s’agit pas d’une retraite automatique. Ce qui veut dire que ce n’est pas parce que vous travaillez dans le secteur privée, que vous allez automatiquement être inscrit à ce régime de retraite. Il s’agit en effet de toute une procédure à faire auprès de la caisse de retraite de votre choix. Pour ce qui de son montant, il n’est pas toujours facile à déterminer du fait qu’il s’appuie sur un système de points que les employés cumulent durant tout leur parcours professionnel, sans compter les majorations ou minorations qui peuvent s’y appliquer aussi. C’est pourquoi on dit que le montant moyen d’une retraite complémentaire dépend de la situation de la personne en question.

Le chômage et la retraite complémentaire

Il est possible que vos périodes de chômage soient aussi comptées pour votre retraite complémentaire, à condition de répondre à certaines exigences qui sont :

  • Que la personne en question ait déjà travaillé auparavant ;
  • Que pendant le travail précédant, la personne en question a acquis tous les droits liés à la retraite.
En savoir plus :  Comment calculer les points de retraite ?

Une période de chômage qui sera comprise dans le calcul des points d’une retraite doit obligatoirement être précédée d’une période de travail où la personne en question est assurée et affiliée en bonne et due forme. Ainsi, la personne perçoit plusieurs allocations comme l’aide au retour à l’emploi, la sécurisation professionnelle, etc. Il est cependant bon de savoir que les périodes de chômage pouvant être indemnisées sans conditions ne doivent pas être au-delà des périodes où vous avez plus de 67 ans.

Comment payer ses cotisations pour la retraite complémentaire ?

Depuis 2016, le mode de cotisation a changé avec la nouvelle législation qui oblige les salariés à payer leurs cotisations mensuellement, alors que cela se faisait trimestriellement. Donc, à la fin de chaque mois, les salariés des sociétés privées ainsi que les employeurs devront payer leurs cotisations de retraite. Puisque ce n’est pas au salarié d’assumer seul les cotisations à payer, l’employeur a lui aussi une marge à payer. Il n’y a que les personnes qui exercent des professions libérales qui sont obligées à payer et assumer leurs cotisations seules.

Enfin, cet article vous a permis de connaitre un bon nombre d’informations pour ce qui est de la relation entre la retraite complémentaire et le chômage. Mais pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter ou à vous déplacer aux organismes concernés. Cela ne peut que vous apporter un plus et vous éclairer davantage sur tous les points.