fbpx

À qui profite la retraite complémentaire Ircantec ?

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
personnes âgées retraite complémentaire IRCANTEC
Table des matières

La retraite est un droit pour tout travailleur, cependant, elle n’a pas la même valeur pour chaque catégorie socio-professionnelle. Depuis quelques années, l’ensemble de ces catégories peuvent bénéficier d’une retraite complémentaire, qui s’ajoute à la retraite de base. Chacune d’elle cotise auprès d’un régime spécifique. En tant que fonctionnaire public non-titulaire, vous contribuez forcément au régime IRCANTEC. Dans cet article, on s’intéressera aux détails liés à la retraite complémentaire attribuée par l’IRCANTEC.

Qui bénéficie de la retraite complémentaire IRCANTEC ?

La retraite complémentaire est un soulagement pour les retraités qui veulent profiter d’une quiétude financière bien méritée. En ce qui concerne les bénéficiaires de celle-ci, ils sont catégorisés et affiliés à un régime donné. Les principaux concernés par la retraite complémentaire attribuée par le régime social IRCANTEC, sont les salariés du service public et para-public non-titulaires. Parmi eux, on cite :

  • Les praticiens hospitaliers ;
  • Les titulaires sans droit à la pension ;
  • Les membres du gouvernement ;
  • Les élus locaux ;
  • Les stagiaires.

Le régime Ircantec, « Institution de retraite complémentaire des agents non-titulaires de l’état et des collectivités publiques », est obligatoire, et il repose sur un système de points. Pour effectuer une demande de retraite additionnelle, il faut se référer à votre catégorie. En tant que salarié public, vous pouvez l’effectuer en ligne au minimum 2 mois avant votre départ. Si vous êtes membre du service hospitalier, la demande doit être faite auprès de l’Ircantec au minimum 4 mois avant d’aller en retraite, tandis que pour un élu, il faut avoir cessé d’exercer toute activité de cette catégorie.

En savoir plus :  Quels sont les régimes complémentaires concernés par le dispositif carrière longue ?

Comment fonctionne la retraite complémentaire IRCANTEC ?

Durant votre carrière en tant que fonctionnaire public, chacune de vos cotisations à l’Ircantec fait office de points qui se cumulent sur votre compte, ces points servent de base pour calculer le montant de votre retraite complémentaire, ils sont convertis en euros, dès la liquidation de vos droits à la retraite. On parle alors de valeur d’acquisition qui est revalorisée chaque année, par conséquent, plus votre carrière est longue, plus vous aurez de points. Pour déterminer ce montant, on multiplie le nombre de points par la valeur de liquidation du point en vigueur, lors de votre sortie en retraite. Cette année, la valeur de liquidation est de 0.48705 €. Pour commencer à recevoir mensuellement votre retraite complémentaire, au même titre que votre retraite de base, il faut que vous ayez atteint l’âge légal de la retraite, qui diffère selon le poste occupé, et que vous soyez adhérent à la SRE à la CNRACL.